Recherche

Projet FNS de Prof. Dr. Sandrine Zufferey

Les connecteurs sont des mots comme parce que, mais et bien que, qui servent à indiquer explicitement les liens de cohérence entre les phrases dans un texte. Les connecteurs jouent un rôle important pour la lisibilité des textes : ils accélèrent la lecture et améliorent la compréhension et la mémorisation d’un texte. Maîtriser l’usage des connecteurs est donc essentiel pour communiquer efficacement ses idées.

Le projet Discovering Discourse vise à investiguer la manière dont les adolescents et les apprenants de langue étrangère apprennent progressivement à utiliser correctement les connecteurs du français. Certains travaux ont en effet montré que les enfants éprouvent encore des difficultés à utiliser correctement des connecteurs fréquents comme parce que et mais à la fin de l’école primaire. En revanche, la manière dont les adolescents développent progressivement une compétence similaire à celle des adultes au cours de l’école secondaire et du gymnase reste mal connue, tout comme les causes qui empêchent certains adolescents de développer une telle compétence. De même, certains travaux ont montré que les apprenants de langue étrangère peinent à utiliser correctement les connecteurs, mais les raisons de ces difficultés restent controversées.

Par une série d’expériences de lecture et de compréhension menées en parallèle en français langue maternelle et langue seconde avec des apprenants germanophones du français, DIDI cherchera à mieux cerner les facteurs qui conditionnent la capacité des adolescents et des apprenants à maîtriser les connecteurs. Le projet se focalisera plus précisément sur les connecteurs utilisés principalement à l'écrit comme toutefois et néanmoins, pour lesquels les compétences sont les plus variables, même pour les locuteurs adultes de langue maternelle. Un autre axe du projet consistera à étudier la compréhension des relations de cohérence implicites, c’est-à-dire communiquées en l’absence de connecteurs, ainsi que les relations de cohérence qui sont enchâssées les unes dans les autres dans un texte. Les résultats du projet auront des retombées importantes sur le développement de matériel pédagogique pour les élèves et les apprenants de langue seconde.

Les thèses de doctorat de Ekaterina Tckhovrebova et Mathis Wetzel sont réalisées dans le cadre de ce projet.

 

Projet FNS de Prof. Dr. Muriel Pic

Par la voie des nerfs - Poétique et esthétique de la cénesthésie chez Henri Michaux (1899-1984):

Poétique et esthétique de la cénesthésie chez Henri Michaux (1899-1984)

Projet de la Professeure boursière FNS Muriel Pic

Equipe : Christophe Barnabé (doctorant FNS)

 

Projet FNS de Prof. Dr. Patrick Suter

Thèse menée dans le cadre de la Graduate School of the Arts

Doctorante: Heike Fiedler

Directeurs de recherche: Prof. Dr. Patrick Suter (UniBe) & Prof. Dr. Arno Renken (HKB)

Das Forschungsprojekt "performance writing - der Text als künstlerische Strategie" untersucht den Status des Textes in verschiedenen Performance-Situationen (Oralität, Digitalpoesie, Kunstperformance). Die Performance dient nicht dazu, den Text vorzutragen, vielmehr gehört der Text zu den eingesetzten Strategien, mit denen die Performance realisiert wird. Das Zusammenspiel der verschiedenen Strategien, sowie das Erscheinen des Textes in anderen Materialitäten als dem Buch (Bild, Ton…) ergibt dabei jenes trans- oder intermediale Interaktionsfeld, in dem der Begriff performance writing relevant wird. Nicht nur der eingesetzte Text wurde oder wird geschrieben, auch die Performance schreibt sich sozusagen im Moment ihres Vollzuges immer wieder neu. Das Projekt ist gleichzeitig theoretisch und praktisch ausgerichtet, indem es die literarische Praxis beleuchtet und die Literatur unwiderruflich mit den performativen Praktiken der Gegenwartskunst verbindet. Letzte Skeptiker denken an John Cage und an seinen Beitrag zur Bereicherung der Auffassung von Musik.

  • Heike Fiedler: La poésie en performance, Philology-Foreign Languages and Literatures Series, year XVIII, Issue 18, 2013, pages 271-279.
  • Heike Fiedler: Die Metamorphosen der Lyrik im Feld der Interdiziplinarität – ein Essay, Bozzetto No5, Zürich, 2013.

Bio-bibliographie

Autorin, Poetin, Performerin, arbeitet u.a. mit Laut- und Bildmontagen. Sie performt ihre Texte mit Laptop, Papier, modul8, realtime-Elektronik, Bleistift. Seit 2000, Teilnahme an internationalen Literatur- und Poesiefestivals, Lesungen, Musikfestivals. Führt Ateliers im Bereich "creative writing" und "performance writing". Teilnahme an dem Forschungsprojekt Autorinnen und Autoren im öffentlichen Auftritt. Selbstverständnis und Inszenierung, durchgeführt von der Hochschule der Künste Bern (HKB) und dem Schweizerischen Literaturinstitut (SLI), 2010-2012. Zusammenarbeit mit Musiker.Inne.n aus dem Bereich der Improvisation und Elektroakustik. Konzeption und Realisierung pluridisziplinärer Projekte (La Bâtie-Festival de Genève, festival Poésie en arrosoir). Zahlreiche Publikationen in Zeitschriften, Anthologien, CD’s. Mehrere Schreibresidenzen (Fondation Ledig-Rowohlt, L’Arc Romainmôtier, Pro Helvetia-New Delhi). Für ihre Textraumprojekte erhielt sie mehrere Stipendium von Stadt und Kanton Genf, sowie Unterstützungen von Pro Helvetia. Homepage

Forschungsschwerpunkte

Oralität, Digitalpoesie, Kunstperformance, Performance

M.A Jennifer Schumann

The Pragmatics of Straw Men. An experimental approach

Les arguments fallacieux sont aujourd’hui une partie intégrante des études en argumentation. Dans mon projet de thèse, je m’intéresse à l’un des arguments fallacieux, l’homme de paille (the straw man fallacy), qui désigne un détournement de la position de l’adversaire afin de créer une version plus facilement réfutable. Nous trouvons dans la littérature de nombreuses théorisations de l’homme de paille focalisées sur différentes perspectives : certaines sont plus orientées vers un côté normatif comme la pragma-dialectique (van Eemeren et al., 2002), d’autres sont plutôt descriptives comme l’approche proposée par Aikin et Casey (e.g. 2011), encore d’autres optent pour un angle plus explicatif qui combine la pragma-dialectique et la théorie de la pertinence (e.g. Lewiński & Oswald, 2013). Peu d’études ont étudié l’homme de paille sous un angle empirique. A ma connaissance, seul Bizer, Kozak et Holterman (2009) ont travaillé sur une analyse expérimentale de deux facteurs cognitifs – la pertinence personnelle et le besoin de clôture cognitive – qui influencent l’efficacité persuasive de cet argument fallacieux.

Afin d’offrir une meilleure compréhension de l’homme de paille et de fournir une définition plus détaillée de cet argument fallacieux, je m’intéresse à une approche expérimentale de facteurs linguistiques spécifiques qui peuvent avoir une influence sur son acceptabilité. Dans une première série d’études exploratoires, il s’agit d’investiguer l’impact de trois variables sur l’acceptabilité de l’homme de paille : 1) la différence entre une déformation d’un point de vue et une déformation d’un argument, 2) la différence entre un argument fallacieux introduit avec un connecteur (puisque) et un argument fallacieux juxtaposé au segment de discours précédent sans connecteur, et 3) la différence entre une déformation explicite et une déformation implicite. Sur la base des résultats obtenus, d’autres expériences sur la structure de l’information (S1 connecteur S2 vs. Connecteur S2, S1), le rôle de différents connecteurs (puisque, comme, vu que et étant donné que), les biais sociaux (genre), l’approche cross-linguistique du rôle des connecteurs (français, anglais, allemand, espagnol) et le côté réfutationel de l’homme de paille, vont suivre.

Références :

Aikin, S. F., & Casey, J. P. (2011). Straw Men, Weak Men, and Hollow Men. Argumentation, 25(1), 87–105. https://doi.org/10.1007/s10503-010-9199-y

Bizer, G. Y., Kozak, S. M., & Holterman, L. A. (2009). The persuasiveness of the straw man rhetorical technique. Social Influence, 4(3), 216–230. https://doi.org/10.1080/15534510802598152

Lewiński, M., & Oswald, S. (2013). When and how do we deal with straw men? A normative and cognitive pragmatic account. Journal of Pragmatics, 59, 164–177. https://doi.org/10.1016/j.pragma.2013.05.001

van Eemeren, F. H., Grootendorst, R., & Snoeck Henkemans, A. F. (2002). Argumentation: Analysis, evaluation, presentation. Lawrence Erlbaum Associates.

 

 

M.A. Ekaterina Tckhovrebova

Le projet Discovering Discourse (L1) étudiera l'acquisition des connecteurs discursifs par des adolescents francophones à travers une série d'expériences contrôlées. Ces expériences permettront d’observer l’acquisition progressive de ces connecteurs par des apprenants du français L1 et apporteront de nouvelles données sur l'acquisition de ces mots qui codent le sens procédural dans le lexique mental. 

Les connecteurs discursifs sont des éléments lexicaux qui rendent explicites les relations de cohérence entre les unités de texte ou de discours, telles que la cause ou la concession. Les connecteurs jouent un rôle crucial pour une communication verbale réussie, car leur utilisation adéquate aide les lecteurs adultes à traiter et à comprendre le discours. Les connecteurs sont toutefois particulièrement difficiles à maîtriser pour les enfants qui acquièrent leur première langue. Par exemple, plusieurs études ont montré que les enfants ne maîtrisent pas certaines relations temporelles véhiculées par des connecteurs fréquents (comme après) jusqu'à l'âge de 12 ans et on sait peu de choses sur l'acquisition ultérieure de connecteurs moins fréquents dans des contextes discursifs plus complexes pendant l'adolescence. 

L'objectif principal de mon doctorat est de combler le vide actuel dans la littérature entre les études sur des enfants plus jeunes et les études sur des adultes, en fournissant des données sur l'acquisition de connecteurs pendant l'adolescence. Pour ce faire, le projet se concentrera sur trois contextes discursifs dans lesquels la compréhension et le traitement des connecteurs sont particulièrement complexes : (1) lorsque les connecteurs sont utilisés en mode écrit ; (2) lorsque les segments discursifs sont liés par une relation de cohérence implicite ; (3) lorsque les relations discursives sont intégrées les unes aux autres. Ces trois contextes se produisent très fréquemment dans en mode écrit et il est important d'établir si et à partir de quel âge les adolescents peuvent gérer ces cas difficiles.

###

The DIDI project will investigate the acquisition of discourse connectives by French-speaking teenagers through a series of controlled experiments. These experiments will shed new light on the acquisition path of first language learners and will provide new evidence about the acquisition of words encoding procedural meaning in the mental lexicon. 

Discourse connectives are lexical items that make explicit the coherence relations linking units of text or discourse, such as cause or concession. Connectives play a crucial role for successful verbal communication, as their adequate use helps adult readers with discourse processing and comprehension. Connectives are, however, particularly difficult to master for children acquiring their first language. For example, several studies have shown that children do not master certain temporal relations conveyed by frequent connectives like after until the age of 12 and little is known about the subsequent acquisition of less frequent connectives in more complex discourse contexts during teenager years. 

The main objective of my PhD is to fill a current gap in the literature between studies with younger children and studies with adults, by providing much needed data about the late acquisition of connectives during teenage years. In order to do so, the project will focus on three discourse situations in which understanding and processing connectives is particularly complex: (1) when the connectives used are restricted to the written mode; (2) when discourse segments are linked by an implicit coherence relation; (3) when discourse relations are embedded into one another. All three situations occur very frequently in written data and it is essential to establish whether and from what age teenagers can handle these difficult cases.

M.A. Mathis Wetzel

Ma thèse de doctorat est réalisée dans le cadre du projet Discovering Discourse (DIDI) de Prof. S. Zufferey financé par le Fonds National Suisse. Dans mon projet, je me concentre sur l'acquisition des connecteurs discursifs en français langue seconde.

Les connecteurs discursifs sont des éléments linguistiques qui encodent des sens procéduraux entre les segments d’un discours, c’est-à-dire des mots qui indiquent des relations de cohérence, comme par exemple une relation concessive ou une causalité (Sanders, Spooren & Noordman, 1992, Halliday & Hasan, 1976). Bien que ces mots représentent un outil linguistique extrêmement important pour assurer la cohérence tout au long d'un discours, de nombreuses études ont démontré que les personnes non-natives, même possédant une compétence linguistique très élevée, surutilisent, sous-utilisent ou utilisent mal les connecteurs discursifs (entre autres : Field & Yip, 1992; Lamiroy, 1994; Milton & Tsang, 1993; Granger & Tyson, 1996; Tapper, 2005).

Au cours de plusieurs expériences contrôlées, j’examinerai les facteurs qui empêchent les apprenantes et apprenants germanophones de maîtriser les connecteurs discursifs en français. Les facteurs présumés sont par exemple une charge cognitive élevée, notamment pour les relations de cohérence discontinues comme la concession (cf. Murray, 1997), ou des effets de transfert de la L1 (cf. Granger & Tyson, 1996). Sur le plan méthodologique, différentes approches seront effectuées avec des expériences en ligne, comme la lecture avec un appareil d’oculométrie, ou avec des expériences hors ligne, comme des tâches de jugement. En fonction des résultats des premières expériences des études subséquentes seront menées pour évaluer d'autres aspects de l'acquisition des connecteurs discursifs en L2.

### 

My doctoral thesis is being carried out within the Discovering Discourse Project (DIDI) of Prof. S. Zufferey, financed by the Swiss National Fund. In my project I focus on the acquisition of discourse connectives in French as a second language.

Discourse connectives are linguistic elements that encode a procedural meaning between segments of a discourse, i.e., words that indicate a coherent relationship, such as a concessive relationship or causality (Sanders, Spooren & Noordman, 1992, Halliday & Hasan, 1976). Although these words represent an extremely important linguistic tool for ensuring coherence within a discourse, numerous studies have shown that non-native speakers, even with very high language proficiency, overuse, underuse, or misuse these discourse connectives (among others: Crewe, 1990; Field & Yip, 1992; Lamiroy, 1994; Milton & Tsang, 1993; Granger & Tyson, 1996; Tapper, 2005).

In several controlled experiments, I will examine the factors that hinder German-speaking learners from mastering discourse connectives in French. Presumed factors include for example a high cognitive load, especially for discontinuous coherence relations, such as concession (cf. Murray, 1997), or L1 transfer effects (cf. Granger & Tyson, 1996). Methodologically, different approaches will be carried out such as online experiments, e.g. reading with an eye-tracker, or offline experiments, e.g. judgement tasks. Based on the results of the first experiments, subsequent studies will be conducted to evaluate other aspects of L2 connective acquisition.