Prof. Dr. Muriel Pic

Professeure habilitée de littérature française, générale et comparée

Téléphone
+41 31 684 45 06
E-Mail
muriel.pic@unibe.ch
Bureau
D 306 (Muesmattstrasse 45)
Adresse postale
Université de Berne
Institut de langue et de littérature françaises
Länggassstrasse 49
3012 Berne
Heures de consultation
Sur rendez-vous
  • Littérature générale et comparée, études culturelles : littérature française des XIXe-XXe siècles (Stéphane Mallarmé, Pierre Jean Jouve, Jean Paulhan, Georges Bataille, Collège de Sociologie, Edith Boissonnas, Georges Perec) ; littérature allemande des XX-XXIe siècles, Théorie critique et politique (W.G. Sebald, Walter Benjamin, Theodor W. Adorno, Rosa Luxembourg) ; littérature américaine du XXe siècle (objectivistes, William Carlos Williams, Charles Reznikov, Susan Howe).
  • Le montage littéraire : rapport du texte et de l'image, de l’histoire et de la littérature : micro-histoire et philologie (Carlo Ginzburg), anthropologie de l’image et montage documentaire (Georges Didi-Huberman), poésie et témoignages.
  • Humanités médicales : Henri Michaux et la révolution psychopharmacologique. Histoire culturelle des rapports entre arts, médecine et pharmacie.

ECCELLENZA 2016-2022

Par les voies cénesthésiques. Henri Michaux et le réseau Sandorama (1962-1965) : expérimentations scientifiques et formelles de la psychopharmacologie en Suisse et en France.

Le projet explore la conscience du corps (ou cénesthésie) chez l’écrivain et peintre Henri Michaux (1899-1984) dans le cadre des expérimentations sous psychotropes qu’il mène, entre 1955 et 1966, en collaboration avec les laboratoires pharmaceutiques suisses Sandoz et les principales institutions psychiatriques en France et en Suisse. Les recherches se fondent sur des archives inédites en Suisse et en France, provenant du fonds privé Michaux et de fonds de médecins et/ou d’institutions scientifiques : les archives de Julian de Ajuriaguerra (Clinique Belle-Idée et Hôpitaux Universitaires de Genève) ; les archives de Roger Heim (Musée d’Histoire naturelle de Paris); les archives Sandoz (Novartis, Bâle) ; les archives de l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne à Paris, le fonds privé Pierre Pichot à Paris. Le projet était initialement intitulé Par la voie des nerfs. Poétique et esthétique de la cénesthésie chez Henri Michaux (1955-1966).

Le projet mobilise également le corpus des revues pharmaceutiques et médicales dans lesquelles Michaux a publié, en particulier la revue francophone des laboratoires Sandoz, Sandorama, autour de laquelle se cristallise vers 1960 « le cercle expérimental ». Ce corpus pose des questions relevant des études littéraires, des arts visuels, de la publicité, de la traductologie, du commerce et de l’histoire de la médecine et du graphisme. La revue Sandorama collabore avec des écrivains, des intellectuels et des critiques d’art, oscillant entre discours scientifique et artistique. Elle est, à son démarrage, un véritable laboratoire d’expérimentations formelles, au sein duquel se développe le « Swiss style ». Ce versant du projet s’intitule Par la voie des formes. Médecine, arts et expérimentations dans les revues pharmaceutiques des années Soixante : le cas Sandorama (1962-1965). Il est mené en partenariat avec l’Institut des Humanités en médecine de Lausanne : https://www.chuv.ch/fr/ihm/ihm-home/recherche/toutes-les-recherches/p-r/muriel-pic

 

Equipe:

  • Sophie Jaussi, Post-doctorante FNS (Sophie Jaussi)
  • Valentin Decoppet, Assistant FNS (Valentin Decoppet)
  • Christophe Barnabé, Doctorant FNS, 2016-2020.
  • Inès Fernandès, Assistante FNS.
  • Elsa N’Guyen, Assistante FNS, 2016-2017.

 

Dans le cadre du projet, la thèse de doctorat de Christophe Barnabé a été soutenue en septembre 2020 : Survivances du charme. Le poème et l’idée de guérison au XXe siècle. Jaccottet, Gamoneda, Celan, Hugues.

Le colloque international « Formuler/Guérir. La littérature entre médecine et magie » s’est déroulé en décembre 2020 : (lien).

Pour les publications, voir la Bibliographie sélective et les Actualités.

Autrice d’une vingtaine d’ouvrages, mes recherches suivent trois axes : les humanités en médecine ; les usages littéraires de l’archive, du montage littéraire, des poétiques documentaires ; la recherche-création et l’histoire culturelle des rapports entre le texte et l’image. 

 Après un doctorat à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), un Master de lettres modernes à l’Université Lyon II, une Licence de philosophie à l’Université Lyon III, j’ai été post-doctorante à l’Université libre de Berlin et à l’Université de Neuchâtel. J’ai ensuite soutenu une habilitation en littérature française, générale et comparée à l’Université de Fribourg. 

J’ai dirigé deux projets du fonds national suisse de la recherche scientifique : 

2016-2022.  ECCELLENZA. « Par la voie des nerfs. Poétique et esthétique de la cénesthésie chez Henri Michaux ». 2020-2021 (prolongement) : « Par la voie des formes. Médecine, arts, commerce et expérimentations graphiques dans les revues pharmaceutiques des années Soixante : le cas Sandorama (1962-1965) ». 2020-2022. (Prolongement) : "Par les voies cénesthésiques. Henri Michaux et le réseau Sandorama (1962-1965) : expérimentations scientifiques et formelles de la psychopharmacologie en Suisse et en France. »

2010-2014. AMBIZIONE : « Edith Boissonnas dans le cercle Paulhan : lyrisme et société ». 

Mes recherches actuelles portent sur l’écoute du corps, la cénesthésie et l’écriture de l’auto-observation chez le peintre et écrivain Henri Michaux (1899-1984) à partir d’archives inédites. Une nouvelle orientation de mes travaux développe la notion de style pharmaceutique à partir d'un corpus jamais exploré : les revues, films et objets publicitaires produits par les laboratoires suisses et français de 1950 à 1970 auxquels contribuaient des artistes et des écrivains. Depuis 2019, je suis chercheuse associée à l’Institut des humanités en médecine à Lausanne (CHUV/UNIL).

 Spécialiste de littérature française et allemande moderne et contemporaine, avec une ouverture vers le modernisme américain, j’ai travaillé sur plusieurs auteurs : Pierre Jean Jouve, Jean Paulhan, Edith Boissonnas, Jean Dubuffet, Henri Michaux, Walter Benjamin, Max Horkheimer, Aby Warburg, Charles Reznikov, William Carlos Williams, W.G. Sebald, Hans Magnus Enzensberger, Alexander Kluge, Jean-Christophe Bailly, Christian Prigent. 

 J’ai également consacré plusieurs travaux à Georges Didi-Huberman et à Carlo Ginzburg sur les usages littéraires de l’archive dans leurs interactions avec l’anthropologie de l’image et la micro-histoire. 

A. Ouvrages

Monographies

18. Michaux Psychopharmakon, Paris, Seuil/Fiction & Cie, parution octobre 2022.

17. W. G. Sebald. L’Image papillon (suivi de la traduction de W.G. Sebald, L’Art de voler), Dijon, Les Presses du réel, collection « L’Espace littéraire », 2009, 258 p., 5 ill.

16. Le Désir monstre. Poétique de Pierre Jean Jouve, Paris, Éditions du Félin, collection « Les Marches du temps », 2006, 330 p. Avec une préface de Jacques Le Brun.

Éditions critiques, anthologies et préfaces

15. « Le regard est une res publica », préface à Georges Salles, Le regard (1939), Paris, Editions Le Passage, 2022, sous presse.

14. Mescaline 55, Edith Boissonnas, Henri Michaux, Jean Paulhan, Paris, éditions Claire Paulhan, collection « Tiré à part », 2014, 288 p., 30 ill. 

13. Edith Boissonnas et Jean Dubuffet, La Vie est libre. Correspondance et documents 1945-1980 (éd.), Genève, Éditions Zoé, mai 2014, 208 p., 6 ill.

12. Pierre Jean Jouve, Lettres à Jean Paulhan 1925-1961 (éd.), Paris, Éditions Claire Paulhan, collection « Correspondances de Jean Paulhan », 2006, 253 p., 4 ill.

11. Walter Benjamin, Lettres sur la littérature (1937-1940), trad. de l’allemand avec Lukas Bärfuss, édition critique et composition du corpus par Muriel Pic, Genève, Zoé, 2016, 149 p.

Volumes collectifs

10. Littérature et écritures du cas, dir. avec Sophie Jaussi, Fabula/Les colloques, coll. « Théorie, notions, catégories », 2021. https://www.fabula.org/colloques/sommaire7023.php

9. Edith Boissonnas. L’écriture à l’état brut, volume dirigé avec Dominique Kunz Westerhoff et Daniel Maggetti, Genève, MetisPress, collection « Voltige », mai 2019, 336 p.

8. W. G. Sebald. Littérature et éthique documentaire, volume dirigé avec Jürgen Ritte, actes du colloque de Cerisy-la-Salle, septembre 2014, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, collection « Monde germanique », 2017, 186 p.

7. W. G. Sebald. Politique de la mélancolie (dir.), Dijon, les Presses du Réel, collection « L’Espace littéraire », 2016, 252 p., 25 ill.

6. Jouve baroque suivi de Jouve et Donnadieu. Documents inédits, volume dirigé avec Christiane Blot-Labarrère, Revue des Lettres Modernes série Pierre Jean Jouve, n°9, Paris, Garnier/Minard, 2016, 205 p., 20 ill.

5. La Pensée sans abri. Non-savoir et littérature, volume dirigé avec Barbara Selmeci Castioni et Jean-Pierre van Elslande, Nantes, Editions Cécile Defaut, 2012, 323 p.

Numéros de revues

4. Critique, n° spécial Faire collecte (archives et création), n° 879-880, septembre-octobre 2020, 192 p. Ce volume ne relève pas du corpus du projet mais d’une question connexe : le rapport entre littérature et document.

http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-Critique_n°_879_880___Faire_collecte._Archives_et_création-3330-1-1-0-1.html

3. Europe, n° 1069, Georges Didi-Huberman, mai 2018.

https://www.europe-revue.net/produit/n-1069-georges-didi-huberman-james-sacre/

2. Critique, n° spécial Georges Bataille. D’un monde l’autre, volume dirigé avec Pierre-Antoine Fabre, n°788-789, février 2013.

1. Lisibilité/Lesbarkeit, volume coordonné avec Emmanuel Alloa, Trivium, revue franco-allemande des sciences humaines et sociales, n°10, mars 2012, http://trivium.revues.org/.

B. Articles (voir le document de la bibliographie et l’Actualité)

Exposition :  

Key moments in medical history

https://www.kunsthaus.ch/en/besuch-planen/ausstellungen/kunst-und-medizin/

A lire dans le catalogue : Muriel Pic, « Kurze Geschichte des pharmazeutischen Stils ».

Parutions (choix) :

  • « Le problème de l’herbier. De l’Herbarium de Rosa Luxemburg à L’Herbier des villes de Georges Perec », Cahiers du Musée National d’Art moderne (CMNAM), n°157, novembre 2021.

                           A lire : PDF au-dessous

  • Littérature et écritures du cas, dir. avec Sophie Jaussi, Fabula/Les colloques, coll. « Théorie, notions, catégories », 2021.

A lire : Littérature et écritures du cas

Publication :

Carlo Ginzburg. Le détail et l’abyme

                           A lire :  PDF au-dessous

Dossier Carlo Ginzburg. Le détail et l’abyme : 1. Muriel Pic, « Lire dans la poussière. Sur l’actualité de la philologie à partir d’une note en bas de page de Carlo Ginzburg », pp. 269-306 ; 2. « Correspondance autour de Freud (1971-1995). Carlo Ginzburg et Sebastiano Timpanaro », trad. Martin Rueff, pp. 307-348 ; 3. Carlo Ginzburg, « La mise en abyme. Un recadrage », pp. 348-367, Incidence, n° 15, Vérité, fiction. Dire vrai ou faire juste ?, dir. Bernard Vouilloux, septembre 2020.

 

  • « Avant-gardes et expérimentations des formes dans les revues pharmaceutiques suisses : le cas Sandorama (1962-1965) », Gesnerus. Swiss Journal of the History of Medicine and Science, vol. 77, dir. Vincent Barras et Hubert Steinke, juin 2020, pp. 64-101.

                           A lire : https://brill.com/view/journals/ges/77/1/article-p64_3.xml